Poisson cru à la Tahitienne

Bon, de retour de Tahiti c’est une des premières recettes qu’on a envie de faire, tellement c’est fantastique (surtout si on aime le poisson, cru de surcroit) !
Le truc, c’est que, comme beaucoup de plats là-bas, chacun a sa propre recette.
Voilà comment j’aime bien le préparer…
Voici donc ma recette de Poisson cru à la tahitienne !

ça va me prendre combien de temps ?
45 minutes

J’ai besoin de quoi, pour 4 personnes ?
– 600 g de thon ou de saumon (en pavés, darnes…)
– 6 à 8 citrons verts
– 2 tomates
– 1/2 concombre
– 2 poivrons (vert et/ou rouge)
– 1 oignon
– lait de coco (en petite brique de 200 ml)
– sel et poivre

“Et maintenant, que vais-je faire” ?
Dans un premier saladier :
– Couper le poisson en petits cubes (1 cm environ) et le rincer (le laisser tremper dans un saladier plein d’eau)
– Presser les citrons verts.
– Vider l’eau du saladier, et verser le jus des citrons sur le poisson.
– Saler, Poivrer, Mélanger et laisser mariner (selon la “cuisson” désirée : 15 minutes si on aime très cru, sinon plus longtemps).
– Vider le jus de la marinade du saladier.

Dans un autre saladier :
– Rincer et couper les tomates en dés (penser à enlever les pépins).
– Rincer et couper les poivrons en dés (et surtout : enlever les pépins).
– Rincer et couper le concombre en dés aussi (garder la peau, c’est là qu’il y a les vitamines et surtout le goût!)
– Eplucher (c’est mieux) et émincer l’oignon

– Mélanger le poisson et les légumes et remettre au frais.

– Avant de servir : ajouter le contenu de la brique de lait de coco et bien mélanger.

S’accompagne très bien de riz pour un mélange chaud-froid très agréable (enfin, ma bouche apprécie)… ou sinon juste avec du pain (pour saucer !!!).
C’est très bon avec un petit vin blanc un peu fruité (genre Chardonnay)… ou sinon une Hinano bien sûr !

Retour au sommaire

5 commentaires

    1. Hey, M’sieur Ben…

      OK, si vous êtes motivés, je vous ferai plutot goûter de la cuisine Thai… je n’ai toujours pas inauguré le livre de recettes que j’ai acheté là-bas (bon, j’ai pas fini de le traduire…) !
      🙂

      On trouve une date sur le tatamis?

      ++

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*